Vrais récits ou faux témoignages?

Le compte à rebours.

 

"Dans une époque d'usurpation et d'hypnose collective dans laquelle les faussaires (et autres humanoïdes fonctionnels) ont définitivement pris la place des "autres", j'ai finalement choisi de prendre un temps et d'adopter aussi ce narratif impudique et parfois délictueux, après toutes ces années de silence respecté...

 

pause.

 

À des fins d'exutoire, à défaut d’exulter. Pour une cause personnelle et particulière.

 

Histoire de garder une impression de lutte -même inutile- face au récit final artificiel qui corrompt chaque jour un peu plus le terrain de la vérité. 

 

L'objectif de cette transmission publique fait aujourd'hui sens à mes yeux : me (dé)livrer entre les lignes et avec quelques signes afin de donner un autre aperçu de ce que je suis... pour vous mes filles.

 

Alors, vous envisagerez peut-être une face différente de moi, sans doute moins drôle mais toute aussi révélatrice..."

 

 

à suivre...